Nacito & Sophie
Semba/Kizomba

Nacito & Sophie </br>Semba/Kizomba
Professeur
Nacito & Sophie
Style
Semba/Kizomba

Nacito est né en Angola et danse depuis son plus jeune âge. L’envie d’enseigner, lui est venu avec l’envie de partager son héritage familial ici en France auprès de ceux qui souhaitent découvrir et connaître la kizomba authentique. En effet, son grand père, Adao Simao, a fait parti des premiers créateurs des pas de la kizomba avec: Pedro Franco, Matéos Pele, Joana Pernambuco… Il était également propriétaire d’un centre de récréativité culturelle appelé « Kandando », très réputé dans le quartier Bairro popular de Luanda (capitale angolaise) entre 1970 et 1990. Nacito a grandi dans cette ambiance de fête, de joie et de partage.
En 2014, il décide a son tour de suivre ses pas et de créer l’association Kizomba Da Banda qui a pour but de partager sa culture et son histoire avec les curieux et les passionnés de danses angolaises.

Après 20 ans de pratique de la danse à travers plusieurs styles (classique, modern jazz, danses africaines, danses de salon), Sophie a souhaité partager cette passion, dans un premier temps auprès des enfants. Aujourd’hui c’est en alliant sa pédagogie et sa patience à l’excellente technicité et aux connaissances uniques de son partenaire Nacito qu’ils souhaitent transmettre bien plus qu’une danse ou qu’une passion: une culture, une histoire.

Le Semba est une musique urbaine d’Angola née dans la première moitié du XXe siècle dans la capitale, Luanda. Il est issu de la fusion d’éléments traditionnels et d’apports plus modernes. Un des acteurs principaux de sa création fut le groupe « N’Gola Ritmos » dans les années 40. Son leader, voulait créer une musique africaine moderne chantée en langue locale, en réaction à la culture dominante du colonisateur portugais, qui dénigrait les traditions africaines. Union de rythmes bantous (la principale ethnie du pays) et d’harmonies européennes, avec quelques touches brésiliennes et cubaines, l’âme du Semba n’en reste pas moins profondément africaine. Du fait du contexte de sa création, les textes d’origine étaient dénonciateurs de la réalité sociale et subtilement revendicatifs. Par la suite, les paroles se firent plus légères mais de nombreux artistes, jusqu’à maintenant, sont restés fidèles au regard « social » qu’apporte cette musique. Bonga est notamment un des chanteuts à avoir popularisé le Semba dans le monde entier.*
La Kizomba est apparu au début des années 80, très influencé par le Zouk antillais. Fabriquée à l’origine à base de boites à rythmes et synthétiseurs, elle se teinte de plus en plus de sons acoustiques, à l’image des disques de Don Kikas ou Paulo Flores.*
Une danse à deux s’est développée sur des deux styles musicaux (comprenant chacun beaucoup de variantes). Nacito et Sophie vous donnerons les bases pour évoluer à la fois sur la Kizomba qui est plus lente et sur le Semba où les déplacements sont plus rapides et énergique et l’esprit plus festif.
*source : http://www.lesemba.com/

• Ces cours ne seront plus proposés en 2017-2018. Vous trouverez les infos sur leurs activités sur Kizomba da Banda